Aurores Boréales

(basé sur un conte populaire inuit)

Transmis par la chanteuse de gorge inuit Lydia Etok

Les aurores boréales font leur apparition durant les longues nuits d’hiver froid…

Elles apparaissent au-dessus de la terre couverte de glace et de neige…couverte de nos histoires…

Les aurores dansent et jouent dans le ciel noir…comme nos cheveux ...elles dessinent les paysages de notre destin, elles éclairent petits et grands…elles créent un spectacle mystérieux et éblouissent les imaginaires et les regards…

 Quand j’étais jeune, quand nous étions jeunes…Nos parents nous disaient que les aurores sont les esprits de nos ancêtres…nos ancêtres qui jouent dans notre vaste ciel…qui viennent nous rassurer par leur présence…qui viennent nous tenir compagnie…qui viennent vérifier si nous poursuivons le chemin et les mœurs…

Je me souviens comme si c’était hier…j’étais jeune…nous étions jeunes…nos parents nous disaient de rentrer tout de suite à la maison quand les aurores boréales apparaissent…quand le ciel tremble de lumière….il faut être en famille…il faut être au chaud…il faut rentrer vite à la maison…sinon le danger sera grand….sinon notre destin sera noir comme le charbon…je me souviens…nos parents nous disaient de rentrer vite à la maison, sinon les aurores boréales vont nous arracher la tête…

Je me souviens comme si c’était hier…les aurores boréales apparaissaient…et nos yeux tournaient vers le ciel…hypnotisés par la majestueuse histoire de notre existence lumineuse… Fascinés par ces lumières qui dansent dans le ciel…éblouis par autant de couleurs…par autant de beauté….

 

Nos petits yeux fixaient leur regard sur cette merveille naturelle…nos yeux suivaient les lumières ondulant qui dansaient sans cesse…avec admiration, avec affection…avec émerveillement…mais surtout, surtout…avec peur…je me souviens…Nous restions alertes…nous regardions ce tremblement du ciel  tout en préparant notre course vers la maison…nous observions les esprits du ciel s’approcher de la terre et nous courrions en vitesse, en criant, en sifflant, en riant, pour éviter que les esprits se fâchent de nous…pour éviter que les esprits arrachent la tête de tous les enfants qui n’étaient pas sages…qui n’ont pas entendu la parole de leurs parents et leurs ancêtres…

Nous avions peur que nos têtes soient arrachées et transformées en ballon de soccer par les esprits malins…nous avions peur…nous courrions nous courrions…en vitesse…en panique…le vent soufflait…le ciel s’ouvrait…nous courrions pour éviter la mort….nous courrions en criant…en sifflant…en chantant…en riant…

Pouvez-vous imaginer le spectacle : des esprits qui jouent avec votre tête au soccer?  Vous Souvenez vous des aurores boréales de l’enfance? Vous souvenez-vous de vos histoires et de vos ancêtres ?

Nos parents nous disaient de siffler, de chanter, de rire…car cela éloignait les esprits malins de la terre…car cela éloignait la mort….cela éloignait la solitude…cela éloignait la noirceur…et depuis la nuit des aurores boréales…nous…enfants…et grands…nous continuons à siffler, à chanter et à rire…