Bio

Katia Makdissi-Warren

Compositrice et directrice artistique

Compositrice innovatrice, Katia Makdissi-Warren se fait remarquer sur la scène nationale et internationale par son style unique où se rencontrent musiques du Moyen-Orient, de l’Occident et Autochtone. Elle fondait d’ailleurs en 2001 l’Ensemble Oktoécho, spécialisé dans le métissage, pour lequel elle compose régulièrement en plus d’assumer la direction artistique. Son esthétique de fusion l’amène à travailler régulièrement – à la fois à comme compositrice, directrice d’ensemble et  interprète - avec les communautés autochtones, arabes et juives. Avec son ensemble, elle a gagné plusieurs prix dont le prix OPUS du meilleur album en 2019 et le prix de la Diversité et de l’inculsion du Conseil des Arts de Montréal en 2020.

Katia Makdissi-Warren a étudié la composition à Québec et à Hambourg, puis les musiques arabe et syriaque à Beyrouth, auprès de Ennio Morricone, Franco Donatoni, Manfred Stahnke, P. Louis Hage et Michel Longtin.

 

En 2019-2020, Katia a été choisie pour être la compositrice hommagée de la Société de Musique Contemporaine du Québec.  Elle a été jouée par divers ensembles tels que l’Orchestre symphonique de Vancouver, l’Orchestre national oriental de Beyrouth, I Musici de Montréal, Les Violons du Roy, l’Ensemble Contemporain de Montréal (ECM+) et sera prochainement jouée par l’OSM. Ses œuvres sont d’ailleurs régulièrement jouées par différents interprètes et ensembles de musique de chambre au-delà des frontières canadiennes, en France, en Allemagne, au Liban, au Maroc, en Argentine et en Espagne. Elle sera prochainement jouée par L’Orchestre Symphonique de Kamloops et l’Orchestre Symphonique de Montréal.

Katia a signé de nombreuses trames sonores pour théâtre, danse, cinéma, télévision, ou expositions au Canada, en France, à Singapour, au Japon ou aux Émirats Arabes Unis -  dont celle de l’exposition permanente de Burl-Khalifa de Dubaï, plus haute tour du monde. 

Lydia.jpg

Lydia Etok

Co-directrice artistique, volet autochtone

Chant de gorge inuit & co-directrice artistique d’Oktoécho pour le volet autochtone

Originaire de Kangiqsualujjuaq au Nunavik, Lydia Etok est restée proche de sa nation en étant quotidiennement impliquée dans la Société Makivik, qui lui permet de dédier son temps à développer la sensibilité culturelle et à favoriser la compréhension entre les gens du nord et les gens du sud, avec une approche basée sur le développement des compétences.

 

Dans le domaine de la création, elle participe activement à de nombreux projets qui lui permettent de faire connaître et partager ses traditions et sa culture, par le chant de gorge et des contes traditionnels. Curieuse de nature, elle a également acquis de l’expérience pour la confection de costumes traditionnels et contemporains. 

 

Elle souhaite insuffler dans ce projet multimédia et interactif sa sensibilité, ses valeurs, son expérience et son engagement dans les échanges entre les différentes cultures. En collaboration avec les organismes autochtones Feux Sacrés et Avataq, elle participe également à la validation de toutes les étapes de créations pour s’assurer que sa nation soit bien représentée.